Entreprendre en toute conscience, c’est bien possible, et c’est ce que le mini-conférence «Têtes Dur-ables – Entreprendre en cohérence avec ses valeurs» tenait à souligner le mardi 13 novembre dernier, dans les bureaux du Camps organisé par J’Entreprends Québec, Pôle des entreprises d’économie sociale de la Capitale-Nationale, La jeune chambre de commerces, l’Université Laval,  et de la Ville de Québec.

En présence de plusieurs panélistes d’influence dans le paysage entrepreneuriale de la ville de Québec, nous avons pu en apprendre davantage sur le management responsable et durable, en plus de profiter de l’animation colorée de Francis Drolet, qui a su mettre en valeur l’énergie de chaque personne présente à l’événement.

CRÉDIT PHOTO: GUIDE ENTREPRENEUR

Le panel

Luc k. Auderbrand, professeur à l’Université Laval en administration et auteur du livre «Le Management responsable : une approche axiologique» était une des «têtes dirigeantes» sur place. Il était en compagnie d’Isabelle Duchesneau, Directrice Générale au Monastère des Augustines de Québec, de Sandra Rousseau, Directrice Principale Desjardins L.A.B et de Louis Roy, PDG chez Optel Group.

Ces entrepreneurs, ont, tous à leur façon choisi d’entreprendre de manière responsable, afin de faire de leur entreprise des milieux durables où ils ne sont pas seulement des dirigeants, mais bien des «leaders».

Mais le management responsable, c’est quoi ?

 

Une vision à long terme, tenir compte des gens qui travaillent avec nous, de la communauté qui nous entoure des gestes quotidiens que nous sommes appelés à réaliser dans l’un ou l’autre de nos rôles sociaux. Le management responsable c’est bien plus que de «laisser une trace», c’est de faire une réelle différence sur le long terme, auprès des nombreuses personnes qui nous côtoient dans le cadre de nos fonctions.

Têtes Dur-ables ?

 

La légende du succès dit que pour être un dirigeant, on doit avoir une tête dure; est-ce que c’est bien vrai ? Isabelle Duchesneau vous dirait qu’avant tout, il est primordial d’avoir une profonde conviction vis à vis de nos projets, une force intérieure qui amène à aller chercher les ressources externes lorsque nécessaire, et que surtout, le coeur doit toujours l’emporter sur la tête.

C’est d’ailleurs dans ce même optique que Sandra Rousseau envisage les enjeux sociaux dans son entreprise : développer la compassion, apprendre à connaître nos peurs, être à l’écoute, prendre conscience de ce qui nous entoure et oser prendre la parole, là sont les clés selon elle, pour réagir aux différents enjeux auxquels les entrepreneurs font face.

Pour davantage d’information sur l’entrepreneuriat durable, rendez-vous sur attraction entrepreneuriale pour d’autres événements !