Une société comme la nôtre vise la parité. Un constat se présente à nous: peu de femmes occupent des postes de direction. Pourquoi? Pourtant, toutes les femmes possèdent en elles une force tranquille, une arme secrète!
Avez-vous déjà entendu parler de l’intelligence émotionnelle? Pour certains, c’est une force, pour d’autre une faiblesse. Ici, nous la traiterons comme un élément indissociable au succès.

En fait, comment définissons-nous l’intelligence émotionnelle? D’après le Dr. Travis Bradberry, en traduction libre: c’est la capacité à reconnaître et comprendre les émotions chez les autres et soi-même et en tirer avantage dans nos relations interpersonnelles.

“Emotional intelligence is your ability to recognize and understand emotions in yourself and others, and your ability to use this awareness to manage your behavior and relationships.”

Depuis toute jeune, les filles ont la possibilité d’exprimer leurs émotions, leurs empathies. Les rapports interpersonnels, les jeux de rôles, la coopération font partie intégrante de l’éducation féminine, inculqué par la société. Pour diriger un groupe, une entreprise ou une organisation, les femmes le font de façon naturelle. Elles administrent avec influence au lieu de le faire par force ou par autorité. Elles ont la capacité de se mettre à la place des autres pour mieux comprendre leur réalité. La compassion a un impact sur le ressenti des émotions d’autrui. Ainsi, identifier le sentiment de son employé ou de son collègue, combiné à la grande écoute, présente un avantage pour soutenir et comprendre la réalité qui les entourent. C’est un atout fantastique!

Si cette différence marquante est un avantage, il n’en reste pas moins que les femmes osent en minorité la route du pouvoir.

Qu’est-ce qui empêche les femmes de devenir des leaders?

 

1.Le manque de mentors et de modèles féminins est un des facteurs les plus importants.
2.Le choix personnel de prioriser sa famille ainsi que la conciliation travail/vie personnelle.
3.Elles se retiennent littéralement de passer à l’action.
4.Les domaines dans lesquels elles oeuvrent sont principalement masculins.
5.Les stéréotypes et les préjugés sexistes que la société véhicule.

Les femmes se choisissent hors des rôles de leadership pour toutes ses raisons. Alors, dans notre éducation, il faut inculquer le courage d’oser. Encourageons les femmes à devenir des mentors et des modèles féminins pour la génération future et celle de tous les âges. Rendons possible l’estime et la confiance pour gravir les échelons.

Chères femmes, assumez qui vous êtes en tant que personne et vous passerez définitivement à une étape supérieure. Laissez vos forces naturelles s’épanouir: Continuez de développer votre intelligence émotionnelle!