Il est plutôt rare de voir dans une même phrase les termes entrepreneure et maman. Bien que nombre de mères soient des entrepreneures chevronnées, trop souvent elles sont portées à mettre de côté leur passion pour être de bonnes mères. Est-il légitime pour elles d’agir ainsi ? Ce n’est certainement pas à moi d’en juger! Doivent-elles nécessairement agir ainsi? La question est différente, tout comme la réponse. Rencontrée dans le cadre du lancement du 7e clan du Réseau des Mères en Affaires, celui de la région de Québec,  qui avait lieu le 16 avril dernier au Hilton Québec, Christine Marcotte, présidente fondatrice du Réseau, entrepreneure et mère, croit au contraire que les mères ont une contribution à apporter au monde entrepreneurial. 
« Les mères en affaires partagent les mêmes affinités, se comprennent, s’entraident et se soutiennent. » Pour avoir participé aux lancements des différents clans à travers le Québec, Christine Marcotte sait de quoi elle parle. « Les mères cherchent un réseau qui leur ressemble auquel elles pourront contribuer et adhérer à leur façon, à leur rythme et en fonction de leur capacité à le faire », précise-t-elle.

J’ai toujours voulu être artiste, en affaires et maman

Impossible vous croyez? Parlez-en à Sabrina Ferland, porte-parole du Réseau, artiste, femmes d’affaires et maman qui a donné le ton à la soirée de lancement du clan de Québec. Arrivant à l’avant de la salle comme on monte sur une scène, elle nous a interprété une version toute personnelle et bien à propos de la célèbre chanson de Claude Dubois.  Cette interprétation relaya bien le message du Réseau. Les mères en affaires adorent leurs enfants, ils sont leur priorité, mais elles savent également entretenir leurs flammes pour leurs passions. Cette dualité n’est pas toujours simple à gérer et à comprendre. Les mères en affaires se sentent trop souvent coupables de consacrer du temps à entretenir leurs passions. Le Réseau des Mères en affaires est bien adapté à leur réalité. 

Un réseau accessible et à contribution volontaire

En plus de prendre en compte l’horaire des mamans par l’horaire de ses activités, de 19 h à 21 h et non de 16 h à 18 h ou de 17 h à 19 h, leur permettant ainsi de savourer chaque minute avec leurs petits avant l’heure du lit,  le Réseau offre l’adhésion par contribution volontaire. Ainsi, une personne avec peu de moyens pourra recevoir de l’aide et du soutien. Une autre, qui est en mesure de donner, pourra donner de l’argent, des services ou des produits au Réseau. « Il n’y a pas de discrimination à l’entrée et on se fit sur la bonne volonté de chacun », de préciser la présidente fondatrice.

La suite des choses

Le Réseau des Mères en affaires est en pleine expansion à travers le Québec. Ses clans sont maintenant dans 7 régions et deux nouveaux s’ajouteront à la liste, dont celui du Saguenay-Lac-Saint-Jean qui doit être lancé très prochainement.
Pour en savoir plus et adhérer au Réseau, visitez le www.reseaumeresaffaires.com/