Crédit photo : http://www.wired.co.uk/
Le 24 août 2015, dès l’ouverture de la séance boursière, le Dow Jones Industrial Average a perdu 1089 points, soit une baisse de 6.6% comparativement à son prix de clôture de vendredi. Heureusement, l’indice de référence a été en mesure de remonter légèrement pour terminer en baisse de 588 points, soit en huitième position par rapport aux pires performances de son histoire en termes de points perdus lors d’une journée (Huddleston, 2015).
Évidemment, ce type de nouvelle, c’est du bonbon pour les médias. Une perte de 1000 points pour un indice boursier, c’est une manchette très accrocheuse et spectaculaire. Toutefois, il faut remettre les choses en perspective. Le 27 octobre 1997, le Dow Jones Industrial Average reculait aussi d’environ 600 points, mais il se transigeait alors 50% plus bas sous la barre du 8000 points. Donc, c’est la variation en pourcentage qui est importante et non le nombre de points.
Selon les experts, le ralentissement économique en Chine est le principal responsable de cette débâcle. Cependant, il ne faut pas négliger le facteur humain. Est-ce que la  situation en Chine justifiait vraiment une baisse de plus de 20% pour les actions de Pepsico et General Electric à l’ouverture des marchés?
Peu importe votre opinion quant à la direction future du Dow Jones Industrial Average, le nouveau point de référence est celui enregistré hier, soit 15 370.
Mon conseil : tant et aussi longtemps qu’on demeure au-dessus de cette zone, demeurez optimistes!
Source :
Tom Huddleston, These were the Dow’s 10 worst single- day losses ever, Fortune, August 24, 2005.