Au moment de réaliser l’état financier de leur entreprise, les entrepreneurs se tournent vers les comptables. Ne sachant pas toujours réellement le niveau de précision qu’ils ont besoin, il arrive que ceux-ci paient trop cher pour un niveau d’état financier qu’ils n’ont pas réellement besoin.

     1. L’avis au lecteur – Souvent ce dont vous avez vraiment besoin

L’avis au lecteur est un état financier réalisé par des professionnels comptables. Il n’est pas régi par des procédés analytiques aussi pointus que la mission d’examen et l’audit, donc est plus rapide à réaliser et est moins coûteux. Il est souvent suffisant pour les lecteurs d’états financiers.

Pourquoi faire un avis au lecteur ?
En fait, c’est le document de base. Lorsqu’aucun niveau d’assurance n’est demandé par le lecteur ou qu’il ne sert qu’à votre bilan comptable, c’est le document qu’il vous faut.

     2. La mission d’examen – L’entre-deux idéal pour plusieurs lecteurs


Ce niveau d’assurance d’état financier s’effectue à partir de procédés analytiques précis. Il indique un niveau modéré de fiabilité des renseignements financiers. Le comptable fournit une opinion de forme négative, selon ses prises de renseignements et l’analyse des informations financières. C’est-à-dire que le professionnel mentionne que tout semble plausible et rien ne laisse

croire que l’information soit trompeuse. En théorie, le niveau d’assurance fourni dans cette opinion est de 50% à 60%.

Pourquoi faire une mission d’examen ?

Il arrive que certains créanciers, comme les banques, demandent un niveau d’assurance des renseignements. Dans ces cas, il est idéal pour l’entrepreneur d’opter pour la mission d’examen, puisqu’il assure les renseignements comptables, et est plus économique que l’audit.

Astuce de comptable

Saviez-vous qu’il est possible de négocier les termes de votre entente de prêt auprès de votre banque? Il est en effet possible de négocier avec votre créancier la présentation d’une mission d’examen plutôt qu’un audit. Lorsque c’est possible, cela vous fait économiser des frais d’honoraires comptables.

     3. Audit – Le summum de l’assurance comptable

Tout comme la mission d’examen, le comptable effectue une analyse méthodique des renseignements. Pour produire un rapport d’audit, le CPA indique une opinion de forme positive. En théorie, le niveau d’assurance fourni dans cette opinion est d’environ 95%.

Pourquoi faire un audit?

Les audits sont souvent exigés lorsque l’entreprise est régie par un CA ou cotée en bourse. Il sera aussi obligatoire pour les organismes qui sont sujets aux subventions.

Renseignez-vous sur le niveau d’assurance qu’il vous faut!

Il est essentiel de vous renseigner auprès de vos lecteurs et de votre comptable afin de connaître de type de rapport d’état financier qu’il vous faut. Cela pourrait vous faire économiser beaucoup d’argent, puisque la plupart du temps, un avis au lecteur est suffisant.

Pour plus d’informations sur chacun des types de rapports, consultez la section concernant les états financiers sur le site Web de Dufour Lelanc CPA :  https://dufourleblanc.ca/services/etats-financiers/