C’est une réalité géographique et économique : les États-Unis attirent les entrepreneurs canadiens par leur proximité et le foisonnement de leur économie. Comment profiter au maximum de notre distinction canadienne lors des relations d’affaires et en particulier au moment du pitch, moment névralgique du développement de toute startup?

Mallorie Brodie, fondatrice et patronne de la plateforme de communication Bridgit, partage son expérience de femme d’affaires canadienne sur le sol américain via le site Techvibes.

1) D’abord, un grand classique lorsqu’il s’agit de décrire l’attitude de nos voisins : ils voient grand. Comme le dit Mme Brodie (et un célèbre personnage de film), les américains think big, particulièrement dans la Silicon Valley.

Elle suggère donc de ne jamais commencer en énonçant les détails de votre produit ou les méandres de votre chaîne de production. Il faut plutôt lancer dès le départ la raison pour laquelle votre idée va changer la donne, comment elle va venir changer l’ordre établi. Une fois cela accompli, vous donnerez libre cours à votre plan détaillé!

2) Ensuite, étant donné la quantité d’investisseurs présents aux États-Unis, il sera tentant de sauter sur le premier venu, mais prenez le temps d’évaluer leur réputation. La raison est simple : plus vous avancerez dans les rondes de financement, plus les gros joueurs s’intéresseront à vos premiers investisseurs. Mieux vaut avoir une courte liste de gens de confiance qu’une panoplie de partenaires inconnus.

3) Enfin, la culture de l’investissement aux États-Unis est en avance sur celle du Canada en ce sens que plusieurs programmes existent pour encourager l’arrivée de compagnies provenant de l’extérieur ou encore des entreprises dirigées par des femmes ou des personnes issues des minorités ethniques. Jetez un coup d’oeil du côté d’Intel, de Golden Seeds et de Google, notamment avec le Google Demo Day – Women’s Edition.

Mallorie Brodie est bien placée pour en parler : son entreprise a remporté 25 000$ lors de l’édition 2015, qui a eu lieu la semaine dernière. Pas de formule magique, c’est ce type de participation à des événements d’envergure qui donnent de la visibilité et qui attire l’attention des investisseurs sur vous, que vous soyez Canadiens ou pas!