Si vous n’avez pas encore lu le premier, vous pouvez y avoir accès ici. Il traitait des actions ESSENTIELLES à effectuer avant de commencer la publicité Facebook dans de bonnes conditions.

À présent, nous continuons la série en vous présentant 2 éléments à mettre en place sur la plateforme qui augmenteront sensiblement les performances de votre e-commerce.

Action #3 – La rédaction de vos publicités

 

Trop souvent, je vois des publicités qui ne prennent pas en compte l’audience ciblée ou même de la plateforme de diffusion.

Pour vendre à coup sûr avec Facebook, il faut un texte adapté.

a – Appel à l’avatar

Quel est le premier élément de votre publicité que votre prospect voit sur Facebook ?

C’est le texte.

Voilà pourquoi le texte est l’élément le plus important tandis que le visuel arrive en seconde place.

Votre prospect fait défiler l’écran de bas en haut. Donc, l’appel à l’avatar doit être la phrase qui va le faire ralentir et capter son attention.

Il doit être évocateur, il doit désigner un groupe de personnes en particulier et, surtout, il doit être EN MAJUSCULE !

Exemples, vous ciblez :

  • Des gens qui possèdent des chats → [AVEZ-VOUS UN CHAT ?]
  • Des travailleurs indépendants → [POUR PIGISTES & CONSULTANTS]
  •  Des femmes → [POUR VOUS MESDAMES !] → [POUR LES FEMMES SEULEMENT]

N’hésitez pas à mettre des émojis en plus, on ne doit pas vous rater !

b – Question

Maintenant que vous avez l’attention de votre cible, n’attendez pas et posez-lui une question concernant un problème, une frustration ou une envie que votre produit/service peut régler.

Comprenez que si vous posez une question à quelqu’un, ce dernier aura tendance à penser que vous avez la réponse.

c – Réponse

Logiquement, répondez partiellement à votre question en utilisant un des trois axes suivants : empathie, curiosité ou promesse.

d – Présentation

Avant d’aller plus loin dans le processus, présentez-vous. À ce stade, le prospect est attentif et souhaite en savoir plus, mais vous devez gagner en crédibilité/authenticité avant de lui en donner plus.

e – Solution

C’est seulement après avoir mentionné toutes ces informations que vous pouvez donner votre solution au problème du prospect. Parce que vous avez acquis de la crédibilité et que ce dernier attend de régler son problème.

f – Appel à l’action

Ne supposez jamais que votre prospect va savoir quoi faire après avoir lu votre publicité. Dites-lui précisément quelle est la prochaine étape à remplir pour atteindre votre solution :

« Cliquez sur “En Savoir Plus” pour connaître toutes les informations nécessaires… »

À la fin, votre publicité pourrait ressembler à ça.

Action #4 – La vidéo virale

Nous avons expérimenté cette technique pour un client qui n’avait pas la possibilité d’avoir un ciblage précis.

Le prospect devait répondre à des critères/conditions que Facebook n’aurait pas été en mesure de nous donner.

Donc, nous avons réfléchi autrement et nous avons découvert quelque chose d’inestimable.

Si vous n’avez pas la possibilité de cibler par vous-même, demandez aux utilisateurs de le faire pour vous.

Qui n’a jamais tagué un proche sur une publication parce que vous pensiez que ça l’intéresserait ?

C’est le même principe !

Pour cela, vous devez :

  • Mettre votre campagne en objectif d’interaction
  • Utilisez des appels à l’action pour cet objectif dans votre texte : « Partagez la bonne nouvelle ou taguez un proche ! »

Maintenant, pourquoi utiliser la vidéo ?

La réponse est simple, Facebook adore la vidéo et s’oriente de plus en plus vers ce contenu.

Aussi, pour les raisons suivantes :

  • Les vidéos se lancent toutes seules et vous avez plus de chances de capter l’attention.
  • Contrairement à une image, la vidéo donne directement l’information au prospect, il n’a aucun effort à faire.

La dernière raison et, à mon sens, la plus inestimable, c’est que Facebook vous donne la possibilité de recibler les personnes ayant vu une partie ou l’intégralité de la vidéo.

Pas besoin d’envoyer ces personnes sur votre site pour les recibler ; il suffit de prendre X% de votre vidéo comme délimiteur et Facebook créera une audience avec les gens qui ont vu plus que ce pourcentage !

Si votre vidéo dure 2:30 minutes, aller chercher les utilisateurs qui en ont vu plus de 90% semble très profitable. Parce que s’ils n’étaient pas concernés par le problème ou par votre produit/service, ils n’en auraient pas regardé autant !

Conclusion

Dans cet article, nous avons vu un élément clé de la publicité : vous devez comprendre la plateforme sur laquelle vous évoluez avant de lancer la publicité.

Quel type de contenu les utilisateurs consomment-ils ? Comment ce contenu arrive-t-il devant leurs yeux ?

Ce sont ce genre de questions que se posent les grands stratèges de la publicité Facebook. C’est pourquoi nous utilisons un système de rédaction particulier et que nous favorisons la vidéo à l’image dans certains cas.

Pour notre prochain et dernier article, nous verrons les 3 dernières actions à mettre en place, dont 2 qui ne sont plus liées à la plateforme, bien que totalement indispensables pour tout annonceur !

Le suspens est lancé, on se retrouve très vite…