Le monde évolue
rapidement, de nouveaux produits font chaque jour leur apparition tandis que
d’autres cèdent leur place. Mais quels objets de notre quotidien disparaîtront
d’ici 2020 ?

Durant les
dernières années, vous avez dit adieu aux disquettes et cassettes audio, aux cabines
téléphoniques et aux télévisions surdimensionnées. Il y a fort à parier que
d’autres produits rejoindront la longue
liste des victimes de la modernité. Mais lesquels ? Le site
Techcrunch
tente sa chance et pointe cinq objets dont on ne devrait plus entendre parler
d’ici cinq ans.

Finis les portemonnaies

94% des
consommateurs américains âgés de moins de 35 ans gèrent aujourd’hui leurs dossiers
bancaires en ligne. Et de l’autre côté de l’océan, rares sont les Européens
connaissant encore l’existence des chèques. Oubliez donc les cartes bancaires,
les chèques et la petite monnaie, place aux portefeuilles virtuels.

Obsolètes USB

Avec l’explosion du
nombre de téléphones intelligents et l’utilisation de plus en plus fréquente
des clouds, les supports USB paraîtront rapidement dépassés. Qui choisira
encore de garder, dans le fond de sa poche, une minuscule clé à la capacité de
stockage limitée ?

Clés: vers l’accès biométrique

À l’heure actuelle,
les mots de passe sont partout. En moyenne, chaque Américain en utilise pas
moins de 19 dans sa vie quotidienne. Mais la relève est en marche :
empreintes digitales, reconnaissance vocale ou faciale, les données
biométriques devraient sous peu remplacer chiffres et lettres. Et pourraient
s’avérer bien plus efficaces que le célèbre « 123456 » encore trop
fréquemment utilisé.

Ces données
biométriques devraient aussi vous permettre de démarrer votre véhicule ou de
débarrer la porte de votre maison. Finies donc les heures perdues à chercher un
petit bout de métal qu’on retrouve de toute manière toujours entre les
coussins du divan du salon…

Télécommandes : la fin des
conflits ?

Encore une qui
apprécie un peu trop les coussins du salon… Cause de bien des disputes entre
enfants (ou adultes), la télécommande semble en bout de course. Les téléphones
devraient provisoirement prendre le relais, avant que les commandes vocales ne
prennent le pouvoir.
 

Le papier a vécu

Apposer sa
signature au bas d’un contrat ? Imprimer les 317 pages d’un document peu
important ? Faxer le compte-rendu de la dernière réunion à un
collaborateur absent ? Dépassé, dépassé, dépassé ! Dans l’univers du
travail, le digital s’installe chaque jour
un peu plus, le papier vit ses dernières heures.

Si faire de tels
paris est évidemment risqué (et on ne manquera pas de ressortir cet article en
2020), la rédaction du Guide Entrepreneur tente également sa chance. Et mise
sur la mort des CD et DVD, des réveille-matin et des calendriers. On prend les paris?