Avec le développement fulgurant de l’impression 3D, obtenir
des matériaux de base de grande qualité peut parfois se révéler difficile. Que
l’on commande en Amérique ou en Chine, la qualité et la couleur exacte des
filaments laisse souvent à désirer.

C’est la problématique que Vincent Hébert et son équipe
désirent régler. Ils veulent proposer des filaments de haute qualité, et ce, dans
des couleurs variées et stables. Ils proposent de mettre sur pied un commerce en
ligne de filaments d’impression. L’entreprise se nomme ColoriLAB.

Selon le fondateur, l’impression 3D offre une flexibilité
inégalée et est accessible à tous les entrepreneurs, petits ou grands.

Lorsqu’il a commencé à produire de petites quantités de
produits, M. Hébert a réalisé que la qualité n’est pas au rendez-vous : « Quand
je commande du doré et que je reçois du brun, et bien moi ça me prend du doré »,
raisonne le jeune entrepreneur.

C’est ce que désire offrir ColoriLAB : une gamme complète de couleurs.
À terme, l’entreprise souhaite également proposer à ses clients la possibilité de
commander leurs propres couleurs personnalisées.

ColoriLAB souhaite débuter une campagne de socio-financement dans
les prochains jours.

La compagnie désire devenir la référence sur le marché des
filaments 3D dans le monde. « Sky is the limit », conclu Vincent
Hébert, enjoué.