Leader québécois en
recrutement web,
Jobillico, annonce lundi un financement de 8 millions $ provenant en majorité de Capital régional et coopératif Desjardins (CRCD).

Cet investissement plus que significatif est gage de la
confiance que porte le mouvement Desjardins envers le modèle d’affaires de
Jobillico « Notre investissement aidera Jobillico dans sa
croissance et affirme notre désir de bâtir un secteur technologique au Québec
capable de rayonner partout au Canada
 », a déclaré Luc Ménard, vice-président Investissement chez CRCD.

« Pour notre équipe, c’est une étape importante dans
notre histoire! », se réjouit Nicolas Chabot, président et cofondateur de
Jobillico.

« Nous avions imaginé un modèle d’affaires pour
permettre aux entreprises de recruter autrement. Aujourd’hui, une entreprise ne
peut plus se permettre d’afficher seulement quand elle a un besoin à combler. Il
faut désormais rejoindre l’ensemble des candidats potentiels en tout temps et
faire valoir ses qualités d’employeur afin de se démarquer », ajoute-t-il.
Une approche qui a permis à la compagnie née à Québec de changer la manière par
laquelle les entreprises recrutent et par laquelle les candidats trouvent un
emploi.

Avec plus de 650 000 candidats et 6 000 entreprises
qui ont visité la plateforme 16 millions de fois dans la dernière année,
Jobillico a su se hisser au niveau de leader majeur de l’emploi partout au
Canada en à peine cinq ans. Une performance notée par Desjardins dans le cadre
de cette nouvelle ronde de financement.

Le financement supplémentaire permettra à Jobillico d’accélérer
l’expansion d’un océan à l’autre de la compagnie. Après l’ouverture d’un bureau en Ontario au dernier trimestre de 2015, l’entreprise consolide ainsi sa
stratégie consistant à devenir la référence en recrutement au Canada. 

Sur la photo, de gauche à droite : Miguel Nadeau, chef de direction; Djibril Bah, chef des opérations; Nicolas Chabot, président et cofondateur et Serge Lavallée, président du conseil d’administration et cofondateur.