Crédits photo : buzzseven

Un nouvel algorithme a été créé et mis en place par le célèbre réseau social Facebook afin de calculer au mieux le comportement des utilisateurs du site; l’objectif étant d’offrir une plus grande pertinence sur le contenu à afficher.

Nouveauté

Mark Zuckerberg, fondateur et dirigeant de Facebook, a récemment répondu aux internautes lors d’une foire aux questions mondiale. Par le biais de son mur Facebook, il a notamment été interrogé à propos de la mise en place et l’impact d’un nouveau processus de calcul d’intelligence artificielle dont le réseau est seul à connaitre la recette. En effet, il n’a pas été révélé quels paramètres ou données seront utilisés. Ce qui peut soulever des questions sur le respect de la vie privée.

Cet algorithme se base sur notre comportement face au contenu général pour savoir si celui-ci détient un caractère intéressant à nos yeux pour nous proposer des informations toujours plus attrayantes. Cela concernerait les liens d’amitié, les commentaires, les « j’aimes », les partages, mais aussi et notamment le temps et l’attention portée à une vidéo.

Évolution de Facebook Ads

Ce phénomène n’est pas nouveau, il constitue une étape plus élaborée que Facebook Ads, déjà mise en place en 2007. Cet outil avait pour but de cibler les intérêts des utilisateurs afin de leur proposer des annonces publicitaires les plus susceptibles de les intéresser, comme le fait Google Ad Words.  L’année dernière, il avait été révélé que pas moins de 100,000 paramètres différents étaient pris en compte pour élaborer les contenus qui seront  rendus visibles sur le fil d’actualité. D’ailleurs, cela avait alimenté une polémique à la suite d’expériences psychologiques menées à l’insu de près de 700,000 internautes… En revanche, ces nouvelles méthodes de calcul ont permis de passer de 1 à 4 milliards de vidéos visionnées entre septembre de l’année dernière et maintenant.

Intelligence artificielle de reconnaissance en temps réel

Visionnaire, Mark Zuckerberg va au-delà de l’actuelle réalité et explique vouloir bâtir des systèmes d’intelligence artificielle capables de tout reconnaître dans une image ou une vidéo, que ce soient  les objets, les gens, les scènes, etc. Ces systèmes devront comprendre le contexte des images et des vidéos ainsi que leur contenu en entier. Ils seront capables, ajoute-t-il, de traduire de l’oral au texte et du texte vers toutes les langues. Autrement dit, en regardant une vidéo de nos vacances, les systèmes d’intelligence artificielle pourront reconnaître ceux qui nous accompagnent, la plage exacte où cela s’est déroulé et nos sujets de conversations. L’objectif est « de construire des systèmes d’intelligence artificielle meilleurs que nos sens primaires : la vue, l’ouïe, etc. »

Sur une note plus légère, quand Arnold Schwarzenegger lui demande si les machines vont gagner, Mark Zuckerberg répond pourtant : «Et non, les machines ne gagnent pas! »