Dans les années 1990, le Canada jouissait d’un secteur technologique dynamique. Avec l’éclatement de la bulle Internet, on a assisté à une dégringolade progressive du secteur. Cependant, certains événements plus ou moins récents ont participé à renouveler l’intérêt du Canada pour le high-tech. Un effort collectif pour construire une nouvelle génération d’entreprises prend naissance, le renouveau dans la technologie canadienne est en cours.

Encourager la culture entrepreneuriale

Selon le Professeur Howard Harmitage, « l’explosion de l’entrepreneuriat passe à travers les systèmes d’enseignement supérieur ». Les universités du pays forment des talents désireux de suivre les traces de Spotify et leur motivation est grande quant à la compréhension du phénomène d’entrepreneuriat. Les formations devraient donc logiquement continuer d’intégrer cet aspect des choses.
Salim Teja, qui occupe un poste de Directeur à MaRS, organisme de bienfaisance qui joue un rôle important dans la croissance des startups du secteur technologique, parle de « collision » entre les potentiels entrepreneurs, les universitaires, les investisseurs et les décideurs politiques. Cela générera des opportunités insoupçonnées. La qualité et le nombre d’entrepreneurs n’ont jamais été aussi forts. Encadrer et suivre les startups les plus prometteuses contribueront à encourager la culture de l’entrepreneuriat, mais aussi à rattraper et concurrencer les entreprises croissantes déjà présentes.

Partager les connaissances et soutenir les projets lucratifs par des mesures adéquates

Après avoir déménagé et exercé aux États-Unis, Andrew D’Souza, diplômé de l’université de Waterloo, a tenu à partager son expérience et à la ramener au Canada pour aider ses compatriotes à innover. Selon lui, il suffit souvent d’un coup de main, d’échanges, pour voir naître le prochain grand succès technologique.
Le gouvernement n’est pas en reste dans cette démarche. Des mesures ont été prises dans l’optique d’encourager et de faciliter l’entrepreneuriat. En outre, le programme canadien de l’accélérateur technologique est là afin d’aider les entreprises innovatrices à se développer à l’échelle internationale. L’écosystème technologique croît, le financement des investisseurs renaît et s’organise mieux, le capital-risque est florissant et aide les entrepreneurs à attirer des capitaux additionnels. 
Le coaching et le mentorat sont désormais des composantes de l’écosystème qui contribueront à sa viabilité et sa progression. L’entrepreneuriat technologique au Canada est donc lancé!