Le réseau social Twitter fête aujourd’hui son dixième anniversaire. Mais le petit oiseau bleu connaît diverses difficultés. Et nombreux sont ceux qui ne l’imaginent pas survivre dix ans de plus.

« Just setting up my twttr » Le 21 mars 2006, Jack Dorsey envoie un premier message, de moins de 140 caractères, sur une nouvelle plateforme, Twitter. Depuis, le réseau social a séduit plusieurs millions d’utilisateurs de par le monde et a permis d’effectuer bien des annonces, de la mort d’Oussama Ben Laden à la réélection de Barack Obama.

On estime qu’aujourd’hui, quelque 500 millions de messages sont postés quotidiennement tandis que le nombre d’utilisateurs actifs atteint les 350 millions. Au Québec, environ un adulte sur 10 tweeterait fréquemment. Le chiffre d’affaires de Twitter a franchi l’an dernier la barre des deux milliards de dollars US.

Pourtant, malgré ces chiffres faramineux, Twitter n’est pas au mieux. Le nombre de tweets quotidiens plafonne et n’a pas augmenté depuis bientôt trois ans. Et Twitter a également annoncé une perte de 520 millions $ en 2015. La valeur de l’action a chuté de 77% en deux ans pour s’établir aujourd’hui autour de 16$. Par comparaison, l’action Facebook tourne autour de 110$.

Surtout, s’il a séduit les professionnels des médias et les personnalités politiques, Twitter a échoué dans sa tentative de convaincre les entrepreneurs et les gens d’affaires. Plus largement, le réseau au petit oiseau bleu n’est pas parvenu à persuader Mr et Mme Tout-le-monde de son utilité. Il n’en fallait évidemment pas davantage pour que certains experts annoncent la fin prochaine de Twitter.