Comment réussir à déléguer intelligemment

Comment réussir à déléguer intelligemment

Vous avez un intellect puissant. Vous êtes doté de charme et de charisme. De plus, vous êtes brillant, compétent et professionnel. Même si c’est le cas, vous n’êtes définitivement pas un robot. Si vous ignorez comment déléguer, toutes ces aptitudes prendront le large jusqu’à ce que vous en perdiez la tête. N’en arrivons pas là – okay?


Changez de façon de penser

Si vous êtes en processus de croissance personnelle et professionnelle, alors l’un de vos plus grands défis sera de délaisser certaines tâches et projets. Vous en laisserez tomber complètement quelques-uns et vous en déléguerez d’autres. Savoir quand et comment déléguer est un grand défi et l’incapacité d’en faire autant mène de nombreux cadres et entrepreneurs à leur perte.

Si tel est le cas, la première étape consiste à cesser de voir la délégation comme un abandon ou un échec – maintenant!


Clarifiez les objectifs et les directives

Les membres de votre équipe ne sont pas dans votre tête: personne ne l’est (Dieu merci!). Vous ne pouvez simplement assigner des tâches sans instructions, vous devez vous assurer de donner des directives claires et suffisantes pour compléter les tâches déléguées. Une fois cela fait, assurez-vous que les personnes mandatées comprennent bien vos directives et faites-leur confiance. Bien sûr, même si le travail n’est pas réalisé exactement à votre façon, cela ne signifie pas qu’il soit inadéquat ou moins bon que vous ne l’auriez fait vous-même.

Déléguer des tâches contribue à un meilleur environnement de travail. Il en résulte plus d’engagement, et l’amélioration et le développement des compétences des membres de votre équipe ainsi que leur compréhension de l’entreprise. Établissez des directives, des standards et des objectifs clairs et vous aurez délégué intelligemment.


Ne donnez pas le poisson, enseignez à pêcher

Des coéquipiers et des employés avec un sens du jugement aiguisé et davantage de compétences est le rêve de tous cadres et supérieurs. Déléguer des tâches et projets ne consiste pas à céder votre travail non désiré, il s’agit plutôt de permettre aux gens autour de vous d’évoluer et de s’améliorer. Si un membre de votre entreprise démontre de bonnes intentions et un esprit d’évolution, donnez-lui plus de responsabilités. Alors maintenant que nous savons qu’apprendre inclut de faire des erreurs, ne soyez pas trop exigeant envers les membres de votre équipe visant des échelons supérieurs, bien que vous deviez quand même établir des limites et standards clairs.



Restez en contact

Une fois la tâche déléguée, laissez la personne travailler seule mais demandez-lui du feedback périodiquement. Soyez prudent afin d’éviter que vos employés ou membres d’équipe se sentent espionnés ou de les laisser croire qu’ils n’ont pas votre confiance. Une façon sûre d’éviter cela s’avère être, une fois de plus, d’établir des standards, lignes directrices, étapes et listes de vérification clairs.


Évitez «le piège de la perfection», comme dirait John C. Maxwell

Picasso a dit un jour: « je ne termine pas une peinture, je l’abandonne ». Vous devez accomplir les choses, pas créer des chefs-d’oeuvre. Encore une fois, la recette est claire: standards, lignes directrices, étapes, listes de vérification, périodes de temps raisonnables et confiance. Si vous avez fait tout cela correctement, il est temps de laisser votre équipe travailler dans l’autonomie.

« je ne termine pas une peinture, je l’abandonne »


Vos plus grands objectifs sont atteignables, mais ne pas déléguer (ou ne pas le faire intelligemment) vous empêchera de les voir se réaliser. Appliquez ces conseils dès aujourd’hui afin d’en faire moins et d’en réaliser plus! Et n’oubliez pas de démontrer de l’humilité et de la reconnaissance tout au long de l’aventure!



Send this to a friend