École d’entrepreneuriat de Québec : bilan de mi-parcours

École d’entrepreneuriat de Québec : bilan de mi-parcours

Déjà deux mois sont passés à l’École d’entrepreneuriat de Québec. Les choses vont très vite, et c’est le cas de le dire ! Nous avons reçu une vingtaine de formations sur l’entrepreneuriat et la gestion de projet jusqu’à maintenant. Nous en aurons au moins trente autres d’ici la fin septembre. Je tiens donc à vous faire un petit bilan sur mes impressions de l’école, jusqu’à maintenant.

Des formateurs expérimentés

Je donne une note de A+ pour les formateurs qui sont venus transmettre leur savoir et leur passion depuis les débuts de l’école. Ces personnes ont un vécu extraordinaire et ont pris le temps de nous raconter leur histoire et partager leurs connaissances, qui ont dû prendre des années à se cumuler.

Un énorme merci à Jérôme Soucy, Alain Castonguay, Michel Huard, Alain Vaillancourt, Alain Normand, Jean-François Pelley, Vivianne Graillon, Jean-Michel Lacroix, les Anca Amarriez, Solange Law Kwon et Christian Paggi.

Des coachs passionnés

Nous avons la chance de passer du temps avec des coachs professionnels. Ils nous aident à développer nos habiletés entrepreneuriales. Nous avons tous passé un test TRIMA et avons été jumelés à un coach certifié. Nous n’avons eu qu’une rencontre officielle pour le moment, mais nous sommes très heureux de travailler avec eux et avons très hâte de travailler sur nos qualités entrepreneuriales !

Merci à Alain Castonguay, Michel Huard, Chantal Bédard et Sophie Raymond, des coachs allumés !

Une chef d’équipe dévouée

Nous avons la chance de compter sur Chantale Jacques-Gagnon pour nous diriger, nous ramener à l’ordre, mais surtout nous « challenger » au quotidien. Étant présente avec nous tous les jours, elle se fait juge, jury, défenseur et accusé dans chacun de nos projets. Elle nous permet de voir chacune des faces de nos réalités et nous permet d’avancer chaque jour.

Merci Chantale Jacques-Gagnon pour ton dévouement envers nous ! 

Une équipe de direction à l’écoute

Parce que nous sommes la première cohorte de l’École d’entrepreneuriat de Québec, certains petits détails sont à réajuster quant à la formule, les conditions de travail, les formations et les services du Cégep Garneau. L’équipe est à l’écoute des étudiants et nous sommes heureux de pouvoir compter sur eux.

Merci à Robert Verville, Pascal Ferland et Carol Gilbert !

De petites lacunes

Manque de réseautage

On nous avait promis une intégration dans plusieurs réseaux d’affaires. La raison est probablement que nous sommes l’été, mais les événements d’affaires se font rares et il manque toujours des personnes qui sont en vacances. Je crois donc que c’est plutôt un concours de circonstances et qu’en septembre nous aurons plus d’activités. En attendant, les entrepreneurs de l’école ont organisé un petit 5 à 7 amical, le 5 août, pour remédier au manque d’événements entrepreneuriaux de l’été.

Horaire chargé

L’horaire est bien ficelé, ce qui donne l’impression de manquer un peu de temps pour mettre en pratique les principes appris. Nous avons même perdu un étudiant pour cette raison ; il avait besoin de réaliser son projet maintenant. Les formations, bien que très intéressantes et pertinentes, ne lui permettaient pas d’avancer assez rapidement dans son projet. Il était déjà prêt. Cela veut simplement dire que l’École s’adresse à ceux qui ne sont pas totalement prêts à se lancer, mais qui veulent apprendre tout en lançant leur projet.

Un départ en force

À mi-parcours de la première session de vie de l’École, il va sans dire que c’est un très bon départ pour l’école. Les étudiants sont satisfaits et motivés.

Il fait partie de notre apprentissage que de devoir gérer notre temps et travailler sur ce qui est réellement important pour nous. L’École nous apporte tous les outils sur un plateau d’argent, c’est à nous de sélectionner ceux qui nous sont utiles. Il est aussi de notre devoir de mettre les efforts nécessaires pour la réussite de notre entreprise. Nous sommes donc sur une bonne lancée, et le meilleur reste à venir !



Send this to a friend