La Banque Nationale, Desjardins et la CDPQ unis pour l'entrepreneuriat

La Banque Nationale, Desjardins et la CDPQ unis pour l'entrepreneuriat

Crédits photo : va.gov


La Banque Nationale, le Mouvement Desjardins et la Caisse de dépôt et placement (CDPQ) sont de fortes institutions canadiennes qui se livrent une certaine concurrence dans leur secteur d’activité. Cependant, la diminution drastique voire inquiétante du nombre d’entrepreneurs les pousse aujourd’hui à s’associer pour redynamiser l’entrepreneuriat au Québec. Ils investissent ainsi conjointement près de 6 millions de dollars dans une campagne dont le but est de sensibiliser jeunes, sur le thème « devenir entrepreneur ».


Objectif principal de la campagne


La campagne étalée sur trois ans a pour objectif principal de convaincre et de motiver les jeunes sur le potentiel de l’entrepreneuriat, en leur présentant notamment les avantages de devenir entrepreneur au Québec. Ainsi, le 13 octobre 2015, la Caisse de dépôt et placement du Québec, le Mouvement Desjardins et la Banque Nationale donnent le coup d’envoi à « Devenir entrepreneur », une vaste initiative de sensibilisation qui vise à donner un élan nouveau à l’entrepreneuriat. Ce mouvement est d’une importance capitale, car les entrepreneurs qui créent de petites et moyennes entreprises emploient actuellement un peu plus de 60 % de la population active.


Les moyens mis en œuvre pour concrétiser le projet


La population vieillissante prévue pour les prochaines années conduira inévitablement plusieurs entreprises québécoises à changer de main. Or, seulement 19 % des jeunes de la population québécoise envisage de se lancer en affaires en tant qu’entrepreneur, contre 27 % pour le reste du Canada. Devant le risque de voir des entreprises fermer et la courbe du chômage augmenter, il est important et nécessaire d’encourager l’entrepreneuriat chez les jeunes et de leur donner un coup de main dans les phases de démarrage, de croissance et de transfert de leurs entreprises.

Divers moyens de communication seront utilisés pour toucher un large public dont la télévision, la radio et l’Internet. Grâce à ces moyens, le public prendra connaissance des premiers pas d’entrepreneur au succès incontestable tels que ceux de Jonathan Bourgeois ou de Sébastien Moquin. Aussi, une plateforme Info entrepreneurs servira à diffuser des programmes pour faciliter l’insertion des jeunes dans le marché de l’entrepreneuriat. Des séminaires avec des entrepreneurs professionnels afin de les édifier sur la nécessité d’accompagnement et d’aide des jeunes entrepreneurs seront organisés par les trois institutions financières. Les Québécois d’un plus jeune âge seront aussi touchés par cette campagne via leur encadrement scolaire.

La campagne étant lancée, il ne reste plus qu’à espérer qu’elle portera ses fruits et que les nouveaux entrepreneurs bénéficieront de facilités quant au financement de leurs projets.




Send this to a friend