Le microcrédit à la rescousse

Le microcrédit à la rescousse

Tout commence avec un projet, un rêve. Un vieux local abandonné et la vision d’un entrepreneur passionné. Viennent ensuite les moyens permettant de réaliser les projets. L’argent nécessaire afin de transformer le projet en entreprise. Souvent difficiles à trouver, des solutions atypiques de financement existent. Le microcrédit, par exemple, peut permettre à un entrepreneur de développer une entreprise prospère.

Financement recherché pour travailleur autonome

Les initiatives entrepreneuriales, peu importe la taille, font la richesse d’une ville. Les travailleurs autonomes et les petites entreprises permettent à des communautés de se développer et de prospérer. Faire le choix de devenir travailleur autonome, c’est faire le choix de devenir un entrepreneur et de s’investir à temps complet dans son entreprise. C’est faire le choix de créer de la richesse tout en étant son propre patron, d’assurer sa prospérité tout en assurant celle de la collectivité.

Les entrepreneurs désirant démarrer une petite entreprise et les travailleurs autonomes peuvent avoir de la difficulté à obtenir le financement nécessaire à la concrétisation de leurs projets. Les banques et autres bailleurs de fonds sont réticents à prêter des fonds importants aux travailleurs autonomes qui n’ont bien souvent pas de garantie à l’exception de leur propre talent. Or, le talent de l’entrepreneur est ce qui rend une entreprise unique. 


Le microcrédit à la rescousse

Un aspect toujours très risqué du financement d’une entreprise où les solutions de microcrédit peuvent être très utiles est le fonds de roulement. Un aspect névralgique d’une entreprise en démarrage, le fonds de roulement est souvent négligé par les bailleurs de fonds traditionnels parce que contrairement à l’équipement, par exemple, il est difficile d’y associer une garantie. Un fonds de roulement est toutefois fondamental au développement d’une entreprise, faisant souvent la différence entre la prospérité et l’échec. 

Accompagner l’entrepreneur

En plus d’être sa mission, le Fonds d’Emprunt peut se permettre de faire des prêts plus risqués puisqu’il n’investit pas seulement de l’argent dans le projet de l’entrepreneur. Un prêt en microcrédit est en effet accompagné de formations et d’un accompagnement personnalisé forçant l’entrepreneur à réfléchir à la mise sur pied de son entreprise et à son modèle d’affaires. Bonifier l’idée de l’entrepreneur et lui donner les outils pour réussir lui permet de réussir à mettre son idée en place. L’accompagnement et la relation que l’entrepreneur a créé dans la communauté permet non seulement de réduire le risque d’un prêt, mais encourage directement le succès du projet.  

C’est cet accompagnement qui permet au Fonds d’Emprunt d’octroyer des prêts traditionnellement très risqués aux entrepreneurs et travailleurs autonomes en démarrage, en particulier à des aspirants entrepreneurs qui ont encore plus de difficulté à obtenir du financement, à savoir les femmes, les jeunes et les nouveaux arrivants. 

Les montants offerts en microcrédit sont généralement beaucoup moins élevés que ceux offerts par les institutions bancaires, mais ont une incidence directe et importante pour les communautés où les entreprises créées s’implantent et prospèrent.

Un petit prêt peut permettre à un aspirant entrepreneur de donner l’impulsion initiale à son projet et de créer une entreprise prospère. Les travailleurs autonomes et les petites entreprises sont bien souvent au cœur de leur communauté. Avant de pouvoir avoir des répercussions positives importantes, ils ont cependant besoin d’un petit coup de main et d’un accompagnement de qualité.

On commence tous quelque part !

Le Fonds d’Emprunt aide les aspirants entrepreneurs qui ont des projets d’affaires, mais qui n’ont pas accès à un financement adéquat.


[Extrait de « Fonds d’Emprunt , On commence tous quelques part », Magazine Guide Entrepreneur]

Cliquez ici pour obtenir la version complète de l’édition Leaders du changement !



Send this to a friend