Le Québec ouvre une représentation dans la Silicon Valley

Le Québec ouvre une représentation dans la Silicon Valley

Crédits photo : www.esta-registration.fr


Le 5 octobre dernier, le gouvernement du Québec a ouvert une antenne du Québec à Silicon Valley avec la présence de la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St-Pierre, et du ministre de l’Économie et de l’Innovation, Jacques Daoust. Cette représentation implantée dans ce lieu prestigieux de pôle des technologies de pointe est une première qui va permettre aux entreprises du Québec de mieux s’implanter dans la région.


Pourquoi la Silicon Valley ?


La Silicon Valley est un endroit incontournable pour les grandes entreprises du monde, mais surtout pour les startups qui recherchent des capitaux pour se développer. Aucune région du monde n’a su comme la Silicon Valley définir des pôles d’innovation et la libre circulation des capitaux. Fort de cette réalité, le gouvernement du Québec a pris la résolution d’implanter une représentation qui relèvera de la déléguée du Québec à Los Angeles, Elizabeth Mackay.


La Silicon Valley couvre une superficie de 3 000 km2 avec trois millions d’habitants dont une grande partie travaille pour les plus grandes entreprises technologiques. Grâce à des liens qu’elle a su tisser au niveau mondial, la Silicon Valley a attiré des entreprises comme Facebook, Google, Adobe Systems, Intel, Yahoo et Ebay pour ne nommer que celles-là. Les PME du Québec pourront maintenant avoir une meilleure visibilité dans le développement de leur stratégie de croissance pour mieux faire face à la concurrence mondiale.


Une nouvelle représentation qui vient à point nommé


Après la fermeture de certains bureaux du réseau Québec, en occurrence Moscou (Russie), Santiago (Chili) et Taipei (Taiwan), il devenait urgent d’ouvrir une nouvelle représentation qui puisse répondre aux cahiers de charges du gouvernement. En effet, ces bureaux à l’étranger ont connu une réduction de leur budget entraînant un licenciement des salariés précipitant ainsi leur fermeture.


Après l’ouverture de la représentation du réseau Québec dans la Silicon Valley, trois autres antennes seront ouvertes dont celles de Dakar (Sénégal), de la Province de Shandong (Chine) et de Houston (USA). D’après un communiqué de presse de la ministre des Relations internationales et de la Francophonie : « Nous définissons les régions prioritaires et nous mettons en place les infrastructures nécessaires afin de maximiser les effets de notre présence internationale ». Cette présence dans la Silicon Valley devrait engendrer une augmentation des échanges technologiques entre le Québec et la Californie. Espérons maintenant que l’impact sur les entreprises québécoises sera concret!




Send this to a friend