Les risques du sociofinancement : le cas du drone Zano

Les risques du sociofinancement : le cas du drone Zano

Kickstarter, la plateforme bien connue de sociofinancement, aide à financer des milliers de projets chaque année. Parmi ceux-ci, certains projets réussissent à voir le jour alors que d’autres n’y parviennent pas. Dans la dernière année, un cas en particulier a beaucoup fait parler : le drone Zano.

Ce projet a largement dépassé son objectif en amassant 3,6 millions de dollars mais n’a pas été en mesure de livrer les drones aux 12 000 supporteurs déçus. Kickstarter a alors engagé un journaliste pour étudier en profondeur ce cas et mettre en évidence les lacunes du projet qui ont mené à ce résultat.

Mark Harris, journaliste pigiste engagé par Kickstarter, désire étudier en détail chaque étape de la campagne de sociofinancement du projet pour déterminer pour quelles raisons les supporters ne recevront jamais leur drone. Bien que l’étude soit financée par Kickstarter, la plateforme n’a aucun mot à dire sur le contenu de l’étude. L’auteur a donc le pouvoir de noter les lacunes de Kickstarter dans le dossier.

L’annonce d’un article à ce sujet tombe à point alors qu’une étude indépendante qui vient d’être publiée mentionne qu’environ un produit sur 10 ayant atteint son objectif ne livre ensuite pas les récompenses promises. L’étude mentionne aussi que parmi les compagnies qui ne parviennent pas à livrer les récompenses, seulement 13% d’entre elles remboursent les supporteurs. Est-ce que ces études pourraient avoir un impact négatif sur l’utilisation du sociofinancement? Il faudra garder un oeil sur cette question dans les prochains mois.




Send this to a friend