MyBranch : « Connectez-vous à votre ville et à ses habitants »

MyBranch : « Connectez-vous à votre ville et à ses habitants »

L’application montréalaise MyBranch vous invite à entrer en contact avec vos voisins, avec ces inconnus qui
partagent pourtant votre ville et vos passions. 
Elle permet également de révolutionner la manière de préparer un voyage.

 
 

Un
samedi soir d’automne, à Montréal. Quatre amis discutent autour d’une bière. Et
souhaitent rencontrer d’autres jeunes partageant leurs passions. « On a
rapidement réalisé que la seule manière d’entrer en contact avec les gens vivant autour de nous, c’était de s’inscrire sur Tinder. Disons que ce n’était pas
spécialement ce type de rencontre que nous souhaitions… », sourit Gabriel
Ibghy.

Avec
ses acolytes, le jeune homme fonde donc
MyBranch, une application dont le but
est de connecter les utilisateurs avec leur ville, avec leur quartier et avec
les gens qui y vivent. L’application peut également servir aux voyageurs
désireux de préparer un séjour dans une ville inconnue.

Une
fois l’application téléchargée, l’utilisateur sélectionne, parmi une liste de
40 activités, les cinq loisirs qui lui tiennent le plus à cœur, qu’il s’agisse
de sport, de dégustation, de culture, … Cette sélection est enregistrée dans la
banque de données et partagée aux autres utilisateurs.

« Ceux-ci peuvent alors indiquer s’ils sont intéressés à l’idée de partager telle ou
telle activité avec vous. Vous devez alors vous aussi, en retour, accepter
cette proposition. Et ce n’est qu’une fois que vous avez tous les deux accepté
que vous entamerez une conversation, que vous entrerez en connexion »,
explique Gabriel Ibghy, conseiller et vice-président. « Le modèle fait bien sûr penser à Tinder mais ce n’est pas un site de rencontres. On pourrait plutôt
parler d’un site de connexions. Seule la philosophie est comparable :
entrer en contact avec des inconnus qui sont pourtant à quelques kilomètres à
peine de nous. »

Québec, Asie, Amérique centrale…

Lancée
en novembre 2015, MyBranch compte déjà plus de 7 000 utilisateurs. « Ça
monte tranquillement mais jamais assez vite à notre goût ! La raison,
c’est que nous sommes actuellement disponibles sur iOS, pas sur Android. C’est
notre prochain projet mais ça prend des ressources, on recherche donc du
financement à l’externe. »

Si
de nombreux utilisateurs sont évidemment québécois, MyBranch compte des clients
aux Philippines et en Thaïlande mais aussi au Honduras ou au Guatemala. « Le
fait d’avoir des utilisateurs dans chaque pays constitue justement un réel challenge pour nous. Prenez le Danemark :
on a 12 utilisateurs là-bas, c’est sympa mais ce n’est pas assez évidemment pour
créer une communauté. Nous, on se concentre sur les endroits où nous comptons
le plus d’utilisateurs et on exploite ça. On n’a pas assez de croissance
actuellement pour s’attaquer au monde entier. Pas pour l’instant du moins… »



Send this to a friend