Uber et le gouvernement divisent les habitants de Québec

Uber et le gouvernement divisent les habitants de Québec

Les résidents de la région de la Capitale
Nationale sont divisés sur la question d’Uber et critiquent la manière dont le
gouvernement Couillard gère ce dossier. Sans surprise, le système séduit
principalement les plus jeunes.

D’après un sondage SOM/ICI Québec dévoilé ce
jeudi matin par
Radio-Canada, la population québécoise est totalement partagée
lorsqu’est évoqué le désormais célèbre système de transport : 45% des
citoyens sont favorables ou très favorables à l’implantation d’Uber à Québec tandis
que 44% d’entre eux s’opposent à cette idée.

Les résultats varient fortement en fonction de
l’âge des répondants. Chez les moins de 35 ans, plus de six personnes sur dix
(61%) apprécient l’application tandis que cette proportion tombe sous les 30%
au-delà de 55 ans.

De technologique, le dossier a pris une
dimension politique. Les trois-quarts de la population critiquent l’approche
du gouvernement provincial et seulement 11% des électeurs sont satisfaits de
l’action des troupes de Philippe Couillard. Sans doute l’apparent manque de
cohérence au sein du gouvernement a-t-il fait douter les répondants.

Autre enseignement du sondage : la
majorité des habitants de Québec (55%) soutiennent les revendications des
chauffeurs de taxis. Un chiffre qui grimpe à 71% chez les 55 ans et plus.



Send this to a friend