Un robot imprime en 3D un pont en acier

Un robot imprime en 3D un pont en acier

Crédits photo :
Marathon Amsterdam 2016


En 2017, le designer hollandais Joris Laarman se servira d’un robot pour construire un pont dont il est le dessinateur. Il lui suffira d’installer un robot au bord d’un canal à Amsterdam, d’appuyer sur le bouton « on » et deux mois plus tard, quand il reviendra, la ville aura un nouveau pont en arc d’acier. Vous n’y croyez pas ? Lisez plutôt la suite !


Une prouesse technique phénoménale mais un principe simple


Les robots seront installés directement à l’endroit où le pont sera construit. Avec leurs longs bras, ils vont chauffer le métal à une température de 1500 °C et souder goutte à goutte en se basant sur un logiciel doué d’une intelligence artificielle qui peut imprimer des formes métalliques assez complexes. Comment les robots pourront-ils se déplacer ? Ils vont se servir de leurs bras pour coulisser sur chaque côté du pont et imprimer leur propre structure de soutien pendant leur déplacement.


Laarman confirme : « Le principe de base est très simple : nous avons connecté une machine de soudage avancée à un bras de robot industriel ». Et d’ajouter « Nous utilisons un logiciel intelligent pour opérer ces machines afin qu’elles puissent imprimer des formes métalliques très complexes, qui peuvent être différentes à chaque fois ».


Pour parvenir à faire de ce rêve une réalité, Laarman a créé une nouvelle startup de recherche et de développement appelé MX3D qui est une entreprise spécialisée dans la conception et la construction des robots à six axes.


Une collaboration avec l’entreprise d’ingénierie Autodesk


Les prouesses technologiques développées par ce robot sont assez complexes, c’est pourquoi Laarman s’est tourné vers l’entreprise d’ingénierie Autodesk pour fournir des logiciels doués d’une intelligence artificielle à MX3D. Selon Maurice Conti, chef du laboratoire de recherche d’Autodesk, l’entreprise a travaillé avec MX3D pour l’aider dans d’autres problèmes inhérents à l’impression 3D.


C’est véritablement un grand défi pour Autodesk qui ouvrira la voie à d’autres types d’impression 3D dans le cas où ce projet de construction de pont 3D en acier réussirait, mais tout laisse croire que l’entreprise pourra parfaitement le résoudre. Toutefois, malgré une formidable équipe et la participation d’autres entreprises d’ingénierie, MX3D ne saura réellement si le projet a fonctionné qu’au moment de la mise en application de la construction du pont dans deux ans. Si le projet est un succès, il ne serait pas étonnant de voir dans quelques années des robots en train de construire des bâtiments plutôt que des échafaudages.


Le site d’Amsterdam n’a pas été choisi au hasard, c’est une ville qui regorge de nombreux canaux, ce qui donnera une belle publicité à ce projet ambitieux. Par contre, le lieu exact est encore tenu secret.


Nous devrons toutefois attendre encore quelques années avant de savoir si ce rêve technologique pourra se concrétiser.




Send this to a friend