Votre portefeuille global, parlons-en !

homme sort portefeuille de son veston

Votre portefeuille global, parlons-en !

Voici une notion tellement simple et payante, mais pourtant si peu mise en pratique dans l’activité professionnelle du milieu des investissements. Justin Gélinas, planificateur financier chez IG Gestion de patrimoine, vous en parle !

Avant d’aller en profondeur, voici quelques éléments de base :

  1. Imposition des types de comptes

 

CELI :Aucune imposition des revenus et des retraits de capital
REER :Imposition de tous les retraits au taux marginal d’imposition du rentier
Non-enregistré (incluant les comptes corporatifs) :Imposition selon le type de revenu réalisé ou encaissé

 

  1. Imposition des types de revenus au taux marginal d’imposition le plus élevé d’un particulier en 2019

diagramme liquidités nettes après imposition

Il  est donc plus avantageux pour votre portefeuille de réaliser du gain en capital, suivi par l’encaissement de dividendes, puis finalement des intérêts. Toutefois, les gains en capital et les dividendes ne proviennent que d’actions, titres d’investissement risqués, tandis que les revenus d’intérêts proviennent en grande partie de titres à revenu fixes.

À moins d’avoir un profil d’investisseur dit « très dynamique », forcément vous dégagerez du revenu d’intérêts de vos investissements.

Voici l’exemple d’un portefeuille de profil « Modéré » à 1 M$[1], exemple typique de la majorité des particuliers :

tableau portefeuille global

On voit alors que le profil est respecté dans tous les comptes.

Ce type de recommandation est fait pour alléger la personne qui gère le portefeuille, et non pour apporter un avantage économique au client.

En effectuant une restructuration du portefeuille, voici le résultat :

tableau portrait portefeuille restructuré

Dans ce cas-ci, le profil d’investisseur est toujours respecté globalement, mais le taux d’imposition est beaucoup moindre, il en reste alors davantage dans le portefeuille du client lorsqu’on travaille dans une vision de portefeuille global.

Cette solution est fiscalement avantageuse pour le client, mais demande simplement un peu plus d’effort pour la personne qui gère le portefeuille.

 

C’est donc une question à se poser : Est-ce que votre conseiller financier travaille pour vous ou pour lui-même ?

 

Sachez qu’il existe encore une foule de solutions pour diminuer l’impôt à payer au niveau des investissements!

 

Et maintenant, désirez-vous étudier votre portefeuille de manière globale ?

 

Le Guide Entrepreneur vous recommande les services de Justin Gélinas, Pl. Fin., B.A.A. comme planificateur financier, représentant en épargne collective et conseiller en sécurité financière.

Avis juridique : cet article contient des renseignements de nature générale seulement. Son but n’est pas de fournir des conseils juridiques, fiscaux ou de placement personnalisés, ni d’inciter le lecteur à acheter des titres. Justin Gelinas est le seul responsable du contenu. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet ou sur toute autre question financière, veuillez communiquer avec Justin Gelinas.

[1]Rendements selon les normes de projection pour l’année 2019 de l’IQPF



Send this to a friend